avis

1 mois après

Dire que cela a fait déjà 1 mois que je suis arrivée au Japon. Je n’ai pas la sensation que le temps passe vite. Je profite doucement du pays pour découvrir mais voici mes premières impressions.

  • Le reniflage: j’ai toujours dû mal lorsque un ou une japonaise renifle mais de façon très fort, rien qu’au bruit vous imaginez la chose. Lorsque cela est discret, cela passe, mais plus c’est plus fort et plus c’est beurkk! 

          Par contre ce qui est marrant c’est dans le métro, lorsqu’un japonaise renifle, tous les autres font
          de même, c’est à la chaîne.

  • Le métro est toujours à l’heure, c’est incroyable. Je n’ai pas eu encore de retard sur l’heure affiché.

  •  S’asseoir, tout un art des japonaises: je ne sais pas comment cela ne passe dans les autres pays, mais lorsque l’on porte une jupe, on veille à croiser ses jambes , serrer les jambes ou incliner légèrement les jambes serrées sur le côté. Ici NON! elles vont entrouvrir un peu les jambes. Je suis sûr que le japonais en face doit être content.

  • Les distributeurs: c’est vraiment super, on en trouve de partout presque tout les 50 M, les prix sont correct et cela dépanne énormément lorsque l’on a soif.

  • Le style vestimentaire: Certes les japonaises ont vraiment un look parfait…. mais pour un style bien spécifique. Explication: la japonaise va être en harmonie dans son style mais que si elle porte un look assez définit. Sinon, elle ne respecte pas le code des 3 couleurs 5(souvent 5 à 6couleurs différentes), vont mettre du léopard avec des pois bleu. Rien ne va ensemble. 

          Christina Cordula va paniquer en les voyant 

          En même temps c’est bien, enfin pas de ressembler à un clown. On vous regarde pas de travers
          si on a pas mis la bonne couleur avec le haut. On ne se complique pas la vie. Du moment
          que c’est propre.
          De plus ici, on ne montre pas son décolleté, il faut mettre un petit top ou un débardeur.  De
          plus la matière principale des vêtements c’est le Viscose, cette matière pas très agréable
          quand il fait chaud/ lourd .
          Ici on montre ses jambes (quand on voit leurs jambes c’est normal). Donc vive les mini jupes,
          ainsi que les petites robes, elles peuvent se le permettre, elles n’ont pas de fesses et leurs
          cuisses sont des bâtons.
          Pour ma part, je n’ai pas encore mis de short/robe, malgré que j’en ai amené . Française que je
          suis, je complexe sur mes cuisses, mais je vais vaincre ce complexe, j’ai pu voir des japonaises
          avec les mêmes cuisses. Quand il va faire beau, je ne mets pas de jeans.

  • Les restaurants: Manger au japon pour pas cher est facile. Vous mangez bien pour moins de 5€. Lorsque l’on décide de manger après la classe, le mot magique  » un truc pas trop cher  » et on y arrive. Un simple plat vous suffit. 

    • Les japonais est un peuple très serviable, vous avez un soucis, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide, avec quelques mots vous pouvez vous faire comprendre. Pour le moment, j’arrive à demander en japonais sans faire d’erreurs.  Il peut arriver qu’ils vous accompagnent . 

    • Irasshaimase ( いらっしゃいませ ) : le bienvenue dans les magasins, supérettes… était marrant au début mais dans il est répété à bout champs, c’est fatiguant, cela n’est plus de la gentillesse mais plutôt une récitation, une obligation à chaque personne croisé. Et ce mot est prononcé de façon aigu

    •  être une étrangère : est assez spéciale. Déjà physiquement , après si vous avez aussi les cheveux clairs ( je suis châtain clair aux reflets dorés ), les japonaises veulent vos cheveux. Les yeux non bridés , un fantasme pour certaines japonaises. Bref, je le vois en marchant, les petits regards , mais dans le métro , des fois cela peut être lourd !!!! J’ai envie des fois de crier  » Quoi ??? » . De plus quand on aperçoit mon petit tatouage au poignet, on va le regarder avec étonnement, ce qui est marrant.
              Être une fille est donc un peu difficile au japon. Pour ce qui est des garçons, les japonais sont 
              timides. Si l’on est dragué, c’est soit parce que le japonais est un chasseur de gaijin (traduction
              un chasseur d’étranger), un gros dragueur ou bien c’est un japonais qui aime la France, qui est 
              déjà venu dans notre pays et qu’il est un peu occidentalisé on va dire.
     

      Aucun commentaire

      • pauline

        C'est vraiment à la chaîne dans les wagons, c'est cela qui est marrant Oui le Irasshaimase est épuisant, car cela n'est pas sincère .Si tu le dis pas tu perds 100yen à chaque fois j'ai la sensation.

      • Mike

        c'est clair que le reniflage doit être énervant!! une personne qui renifle ça va (et encore!!) mais alors dans une rame ça doit être épique!! le fameux "irasshaimaseeeeee", pareil c'est sympa dans des reportages ou autres vidéos sur le japon, en vrai, ça doit être autre chose!! on doit entendre que ça j'imagine!! mais bon vu qu'ils sont serviables ça peut peut-être compenser? 🙂
        1 mois? que ça passe vite en effet!!!

      • florent

        C'est quoi ce truc que tu veux rester car tu plais, tu es belle, tu vas pas me dire qu'on te le disait pas ici non? sérieux les mecs sont aveugles chez toi. Je vais venir te voir :p

      • Orlane

        Je savais qu'être une fille était pas super là-bas, ça va j'ai les cheveux noirs, mais c'est vrai que cela doit être fatiguant les regards.
        Mais ils doivent te regarder car tu es jolie comme une poupée avec ta frange. Pourquoi tu es étonnée d'avoir du succes ici, me dis pas que tu en avais pas ici en france

      Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *